Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'ode à la nature de Delphine RouxL'ode à la nature de Delphine Roux

Vendredi 4 octobre 2019, une "chouette soirée avec Delphine Roux" était organisée à la Maison éclusière de Lamotte-Brebière (MELBA) à l’occasion de la parution de son livre de poèmes : Sèves et chants d’herbes. C’est le troisième recueil poétique que publie La Chouette Imprévue, maison amiénoise également éditrice de la revue METEOR dont le deuxième numéro est en préparation. Avant de lire quelques-uns des courts poèmes en vers qui composent son ouvrage, Delphine Roux a rappelé que l’écriture prenait souvent racine dans des expériences de l’enfance (ses liens avec la campagne abbevilloise, en l’occurrence) et que la nature restait toujours à ses yeux "une source et une ressource".

C’est donc un hymne à la nature que nous offre Delphine. Nature désirée ("Tu rêves en souriant à d’infinis bois verts"), nature auscultée ("Passer des heures à contempler les tricotages du jour"), nature parcourue ("Tu marches / Sillons d’émeraudes éternelles / Balade"), nature-refuge ("Cette cabane érigée en ton cœur"), nature-osmose ("Tu deviens terre, suc")… En vingt-sept textes brefs - de quatre à douze vers -, la poète célèbre une vie à la campagne, faite de plaisirs simples et empiriques.

L'ode à la nature de Delphine RouxL'ode à la nature de Delphine Roux

Une célébration sans emphase pourtant, tout en douceur et en discrétion. Observer sans compromettre ce qui se joue, ce qui frémit. Rien d’étonnant quand on connaît le travail de Delphine Roux en littérature (Voir mon article ICI). Elle a l’art du mot juste, au plus près de l’émotion à qualifier. D’une saison à l’autre, les cinq sens sont en éveil pour capter ici la caresse de la mousse, là-bas la couleur bouteille de l’arbre, pour s’accorder au chant des oiseaux, toujours "narines aux aguets" jusqu’à "manger le monde" enfin ! Les poèmes de Delphine Roux, passionnée par le Japon, ne sont pas des haïkus mais ils ont beaucoup en commun avec eux. Ancrés dans le monde sensible, ils donnent à voir l’essentiel en peu de mots.

L'ode à la nature de Delphine RouxL'ode à la nature de Delphine Roux

L’artiste plasticienne Hélène Héniquez, également présente pour ce lancement, a réalisé une œuvre originale qui illustre la couverture du livre. Une composition végétale désormais encadrée qui accompagne la promotion du recueil. "J’ai relu les poèmes à travers quatre filtres (couleurs, végétal, faune, impression de mouvement), a-t-elle commenté. Puis j’ai listé les mots qui correspondaient à ces filtres. Je me suis approprié les textes et suis partie d’éléments naturels pour ce travail. Mais je tenais aussi à ce que des éléments manuscrits apparaissent !" L’ensemble est en parfaite adéquation avec le propos poétique de Delphine Roux. Sébastien Kwiek, éditeur à La Chouette imprévue l’a souligné de surcroît, Sèves et chants d’herbes est "100 % circuit court" puisque l'autrice, l’illustratrice, l’éditeur et l’imprimeur viennent d’Amiens ou sa métropole. Reste à leur souhaiter que ces poèmes trouvent leurs lecteurs ici et bien au-delà.

L'ode à la nature de Delphine RouxL'ode à la nature de Delphine Roux
RÊVERIE DES BOIS
 
Sur le silex
Danse la sylphide
Lèvres ourlées herbe sifflée
Ses paupières, fards violets,
Sautillent en volatils souhaits
 
Et les feuillages accueillent
Sa danse de taffetas
Accueillent
Cueillent l'émoi
Tag(s) : #Coups de coeur et curiosités

Partager cet article

Repost0