Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chronique flash : Le Manifeste du Nous de Mélanie LeblancChronique flash : Le Manifeste du Nous de Mélanie Leblanc

"La division a échoué / Nous sommes la paix / Nous vibrons ce grand soleil dans nos cœurs / Nous sommes Un / uni•e•s dans / la Joie / Nous écoutons les éléments / Nous sentons le souffle du vent sur notre peau / la chaleur du soleil / les caresses de l’eau / Le temps de la séparation est terminé / Nous savons / que la division profite aux napoléons" Le Manifeste du Nous (Les Venterniers, mars 2022) de Mélanie Leblanc

Ainsi commence le recueil de Mélanie Leblanc. Par un Nous décrété. Qui se pose là. Il n’est pas envisagé, espéré, imaginé, ce Nous. Il existe, d’emblée. Et d’emblée le lecteur est happé par chaque mot prononcé, qui l’arrache à sa solitude. Le bruit du monde insiste sur ce qui nous sépare, ce livre nous ramène à ce qui nous rassemble, à ceux qui nous ressemblent. Frères humains. "Nous sommes empli•e•s des énergies du monde / Nous n’avons pas peur de la mort / Nous savons qu’elle n’est pas la fin / On ne tue pas l’Amour"

Plusieurs thèmes traversent les poèmes, comme autant de manières d’être en lien, et d’incarner ce Nous : "nous debout - nous ronde - nous soleil - nous avec - nous eau - nous cœur - nous rayon - nous langue - nous là - nous élan - nous chant - nous lumière - nous doux - nous non - nous partout". Il est question d’amour, de danse et de soleil. Les sons se répondent, les mots enveloppent. Ce Nous en poésie, est triomphant sans être triomphaliste. Il est debout, sans être politique "Nous / n’est d’aucun parti / Nous se joue des slogans / Nous est imprenable". Il est NOUveau et pourtant éternel.

En 24 pages ciselées sur 3 mm d’épaisseur, Mélanie Leblanc offre un texte qui réconcilie. "Nous puise sa force dans sa douceur". Par les temps qui courent, c’est un remède à la mélancolie. Coexsistere 7, l’illustration de couverture, est de la talentueuse Odonchimeg Davaadorj. Les Venterniers [nm issu de vanterne (fenêtre, lucarne), désigne en argot un voleur s’introduisant par la fenêtre et par ext. un noctambule, un flâneur] est un éditeur indépendant d’ouvrages littéraires de fabrication artisanale, à Lille. Son travail est remarquable.

Chronique flash : Le Manifeste du Nous de Mélanie Leblanc
Tag(s) : #Chroniques Flash

Partager cet article

Repost0