Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Stephen Murray, Docteur Honoris Causa de l'Université de Picardie Jules VerneStephen Murray, Docteur Honoris Causa de l'Université de Picardie Jules Verne

L’amphithéâtre Simone Veil, Pôle Citadelle de l’Université de Picardie Jules Verne accueillait jeudi 12 décembre 2019 la cérémonie de remise de l’insigne de Docteur Honoris Causa à Stephen Murray, Professeur émérite d’Histoire de l’Art et d’Archéologie à l’Université de Columbia (New-York). "Une cérémonie d’exception pour un homme d’exception" selon Georges Fauré, Président du Comité d’organisation du Cinquantenaire de l’UPJV, s’exprimant devant une assemblée d’universitaires en toge, d’étudiants et d’invités.

Cet évènement marquait la clôture des manifestations qui ont jalonné pendant douze mois la célébration du cinquantenaire. Deux autres personnalités ont reçu la même distinction au cours de cette période : la romancière et journaliste turque Asli Erdoğan et le Professeur Benoit Lengelé, Chef du service de Chirurgie Plastique des Cliniques Universitaires Saint-Luc. Le titre de Docteur Honoris Causa a été créé en France en 1918 mais il existait dans les universités américaines depuis la fin du 18e siècle. Quelques jours après le lancement des festivités prévues à l’occasion des 800 ans de Notre-Dame d’Amiens - sa première pierre a été posée en 1220 - on honorait donc à la Citadelle "l’un des plus grands spécialistes mondiaux reconnus de la cathédrale."

Stephen Murray, Docteur Honoris Causa de l'Université de Picardie Jules VerneStephen Murray, Docteur Honoris Causa de l'Université de Picardie Jules Verne

Né en 1945, fils de Pasteur, Stephen Murray étudie à Oxford puis au Courtauld Institute of Art de l’Université de Londres où il obtient son doctorat en 1973. Il commence à enseigner à l’Université de Columbia dès 1986. Il travaille d’abord sur les cathédrales de Troyes et de Beauvais auxquelles il consacre deux livres, mais c’est la cathédrale d’Amiens qui sera son principal centre d’intérêt. Il devient d’ailleurs Citoyen d’honneur de la Ville en 1998. "Ma relation avec Amiens et sa cathédrale a 50 ans elle aussi, constate Stephen Murray. Elle m'a permis d'apprécier l'hospitalité et la gentillesse de nombreux Amiénois [...] Mais l'objet premier de ma gratitude est la cathédrale elle-même, notre bien-aimée cathédrale d'Amiens."

À l’Université de Columbia, Murray développe pour 1000 étudiants un programme dédié à ladite cathédrale et fonde le Media Center for Art History qu’il dirige de 1993 à 2003. L’un de ses projets phare consiste à créer un modèle 3D de la cathédrale afin d’en comprendre l’architecture et de l’enseigner à ses élèves. Dans son éloge, Arnaud Timbert, Professeur en Histoire de l’Art du Moyen Âge à l’UPJV considère que "la présence des technologies numériques dans l’enseignement et la recherche illustrent combien l’initiative lancée par Stephen Murray il y a 25 ans fut celle d’un visionnaire."

En 2007, il lance l'impressionnant programme Mapping Gothic France, "une base de données d'images, de textes, de cartes et de cartes historiques, qui invite à explorer les histoires parallèles de l'architecture gothique et de la formation de la France aux XIIe et XIIIe siècles, considérées en trois dimensions." Le Professeur Timbert assure que le Media Center et le Mapping Gothic France "furent décisifs pour l’histoire de l’architecture aux États-Unis comme en Europe et changèrent notre appréciation de l’architecture médiévale en révolutionnant la compréhension structurelle des monuments gothiques."

Stephen Murray, "écrivain qui détient le secret des mots", a publié cinq livres sur le gothique. Le sixième, Notre-Dame of Amiens - Life of the Gothic Cathedral (Columbia University Press) paraîtra en août 2020. Des ouvrages qui, selon Arnaud Timbert, "brillent d’une étonnante clarté et sont le fruit de cinquante années d’analyse, cinquante années de recherches pendant lesquelles Stephen Murray n’affina pas uniquement son interprétation, mais aussi sa vision de l’architecture gothique comme l’exprime son chef d’œuvre : Plotting gothic (University of Chicago Press, 2015)." Un livre dans lequel l’auteur dévoile ce que les bâtisseurs avaient dans la tête.

Stephen Murray, Docteur Honoris Causa de l'Université de Picardie Jules VerneStephen Murray, Docteur Honoris Causa de l'Université de Picardie Jules Verne

Le Professeur Timbert rend hommage au "formidable conteur", à "l’enseignant hors pair", au "pédagogue hors du commun qui émerveille par les mots et les images choisis". Patrick Boucheron, Historien, Professeur au Collège de France témoigne également : "Stephen Murray, c’est un historien de l’art rigoureux, il calcule, il mesure, il modélise, il est l'homme qui passe nos cathédrales au laser mais en même temps il continue à se faire l'historien chaleureux de la belle image, il n'a aucune envie de laisser son émotion émoussée par la technique qu'il emploie."

Cette émotion est perceptible lorsque Stephen Murray, fraîchement Docteur Honoris Causa, prend à son tour la parole pour évoquer, en français, la cathédrale. "Pourquoi ce lieu est-il si spécial ? Viollet-le-Duc avait remarqué l’extraordinaire sentiment de bien-être que nous éprouvons en y entrant, comme si on pouvait enfin respirer profondément dans cet espace baigné de lumière. Nous avons tous vu l’émerveillement se dessiner sur les visages d’innombrables visiteurs conquis par ces espaces". Stephen Murray se met ensuite à guider l’assemblée à travers les allées du monument via son site internet créé en 2017, Life of a Cathedral : Notre-Dame of Amiens. Une immersion qui ne peut laisser indifférent. "Le texte bien sûr est en anglais, précise le Professeur, mais les images sont en français !"

Stephen Murray, Docteur Honoris Causa de l'Université de Picardie Jules VerneStephen Murray, Docteur Honoris Causa de l'Université de Picardie Jules Verne
Tag(s) : #Coups de coeur et curiosités

Partager cet article

Repost0