Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Imaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël EnthovenImaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël Enthoven

"Tous Philosophes ?!" Tel était le thème du 19e Salon du livre de Margny-Lès-Compiègne (60) proposé les 12 et 13 octobre 2019 par l’équipe de la médiathèque Jean Moulin, en partenariat avec le Centre André François (Centre Régional de Ressources sur l’Album et l’Illustration). L’artiste peintre Chen Jiang Hong et le philosophe Raphaël Enthoven étaient les invités d’honneur de cette édition. Deux expositions en lien avec leurs travaux étaient ainsi organisées : Imaginez consacrée aux 43 dessins originaux issus du livre éponyme (l’école des loisirs, 2019) écrit par Raphaël Enthoven et illustré par Chen Jiang Hong, visible à la médiathèque jusqu’au 23 octobre 2019 et Faire lever le soleil, une rétrospective de l’œuvre d’auteur-illustrateur de Chen Jiang Hong qui se tient à l’espace Jean Legendre de Compiègne jusqu’au 13 décembre 2019.

Samedi 12 octobre, après l’inauguration du salon, une performance artistique autour d’Imaginez était prévue avec lecture des textes par Raphaël Enthoven et peinture en direct par Chen Jiang Hong. Mais le philosophe a été dans l’impossibilité de venir et ce sont les bibliothécaires qui ont assuré la lecture. Il a cependant enregistré une vidéo d’une vingtaine de minutes afin de répondre aux questions qui lui étaient posées. "Je suis désolé de n’être pas parmi vous, je ne pouvais pas venir, on est parfois l'objet de raisons supérieures", s’est-il excusé.

Imaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël EnthovenImaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël Enthoven

Le livre publié par les deux auteurs (et amis) s’inspire d’Imaginez !, une série de quarante émissions de cent secondes de philosophie réalisée par Philippe Truffaut et présentée par Raphaël Enthoven sur Arte en 2014. Ce dernier explique : "J’ai voulu réécrire les choses, leur donner la consistance du paragraphe […] j’ai donc repris le texte et j’en ai fait quelque chose de plus homogène j’espère, ou de plus lisible." Imaginez (l’école des loisirs) est donc un recueil de 43 textes courts sur des thèmes aussi variés que, par exemple, le pouvoir (Qui est roi ? (d’après Blaise Pascal)), l’amour (Roméo et Juliette ou Jadis (d’après Guy de Maupassant)), Dieu (Comment croire en Dieu quand on le démontre ? (d’après René Descartes)) ou la mort (Agonie).

Toutes les histoires commencent par une incitation à imaginer : "un homme ou une femme qui parle tout seul", "un homme jeté par une tempête sur les rivages d’une île inconnue", "un père de famille qui tue l’assassin de ses enfants", "Ulysse de retour à Ithaque après dix ans de guerre et dix ans de galère"… Autant d’invitations, non pas à fuir la réalité car "Imaginer ne consiste pas à congédier le réel pour lui substituer un univers moins âpre. Au contraire. Ce qu’on imagine, comme ce dont on rêve, c’est ce qu’on connaît déjà" selon Raphaël Enthoven dans sa préface, mais à nous regarder et à regarder le monde en face, et de plus près !

Imaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël Enthoven

En une page de texte (à gauche) et un tableau (à droite), les auteurs concentrent un propos intelligent qui peut être aussi bien amusant que dérangeant mais qui, toujours, porte à la réflexion. La démarche est celle d'un pédagogue mais Raphaël Enthoven précise : "en aucun cas mon ambition n’est-elle de faire la morale, je suis très mal placé pour faire la morale, j’ai tous les vices du monde à commencer par ceux que je décris. Je suis prof, ça veut dire que je ne fais jamais la leçon !"

Le livre est destiné "aux adolescents de tous les âges" mais le philosophe est clair à ce sujet : "L’adolescence n'est pas simplement l’âge stupide où de 13 à 17 ans, on croit que l’on existe en disant « merde » aux autres, c'est beaucoup plus intéressant que cela. L’adolescence est pour moi le synonyme du sentiment qu'il suffit de vouloir le bien pour faire le bien, ou de dire « non » à un tyran pour être un résistant, ou de dire « non » à un système pour ne pas lui appartenir. Pour moi, l'adolescent, c'est celui qui se satisfait de ses intentions, c'est celui qui dans une balance oppose le poids de son intention au fardeau de son existence et qui considère que ses intentions l’emportent sur son existence. Pour moi c’est ça l’adolescence, ce n’est pas juste une question d’âge."

Imaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël EnthovenImaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël Enthoven

Chen Jiang Hong a principalement dessiné des animaux dans ce livre, des cochons mais surtout un chat anthropomorphe, clin d’œil à l’animal qui apparaissait dans les émission d’Arte, "un figurant devenu le personnage principal de ces séquences". Tout en résonances, l’artiste propose une interprétation vivifiante de la pensée de Raphaël Enthoven qu’il a très longtemps écouté à la radio dans son atelier avant de le rencontrer à Shanghai, lors d’une conférence. "Il était un peu comme mon prof de philo à distance, en fait."

Les deux hommes ont travaillé ensemble sur différents projets et le philosophe ne tarit pas d’éloges sur le travail du peintre. "Jamais ce qu’il peint n’imite ce que l’on dit. Il l’exprime ou alors il le décale, ce qui fait qu’il produit un sens supplémentaire. Il ajoute de la signification, de la richesse ou de la réflexion à ce qu’on fait. Donc travailler avec Chen pour moi c’est plus qu’un bonheur, c’est plus qu’une joie, c’est plus qu’une fierté, c’est un enrichissement permanent."

Imaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël EnthovenImaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël Enthoven

Il suffit d’aller voir à l’espace Jean Legendre de Compiègne la magnifique rétrospective (80 dessins originaux) consacrée à l’œuvre littéraire de Chen Jiang Hong pour s'en convaincre. Né en chine en 1963, formé aux Beaux-Arts de Pékin puis de Paris où il vit depuis 1987, le peintre voyage dans le monde entier. Il a illustré une dizaine d’albums pour la jeunesse et, depuis La légende du cerf-volant (l’école de loisirs) en 1997, il en a publié une douzaine d’autres en tant qu’auteur-illustrateur. Notamment Mao et moi (l’école des loisirs, 2008) dans lequel il raconte son enfance pendant la Révolution culturelle. Il peint selon des techniques traditionnelles, au pinceau, à l’encre sur papier de riz ou de soie. Ses livres sont imprégnés de sa culture d’origine mais ses récits ont une portée universelle. Il est souvent question de transmission dans ses histoires. Transmettre pour aider les enfants à grandir. Et les adultes à s’élever.  

Imaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël EnthovenImaginez et philosophez avec Chen Jiang Hong et Raphaël Enthoven

2019 Margny-Lès-Compiègne - Salon du livre © A. Oury Album photos

Tag(s) : #Coups de coeur et curiosités

Partager cet article

Repost0