Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

457 pages
Éditions Auzou
Format : 21 x 15 cm
EAN : 9782733877463
6 février 2020 - Prix 14.95 €

Résumé de l'éditeur : "En 2105, deux classes sociales existent : les privilégiés - qui à l’'adolescence reçoivent un sérum leur permettant de vivre 400 ans - et les ordinaires. Une fois par an, un grand concours est organisé pour permettre à des ados ordinaires de recevoir le précieux sérum. Les épreuves portent sur leurs capacités cérébrales. La jeune So décide de participer, mais des événements incroyables vont lui faire comprendre qu’'une bactérie révélatrice de souvenirs de 2015 est nichée dans son cerveau. Et certains sont prêts à tout pour connaître ses souvenirs."

Sophìa Dinalieb VULBER2072 a quinze ans. Elle est la narratrice de sa propre histoire. Elle vit seule à Vienna, dans la province de Berlin, avec sa mère Dina. Celle-ci est chercheuse : "elle a le savoir, elle connaît plusieurs langues, elle a lu les livres… et cela, dans le monde des Lastings, ce n’est pas rien." En 2105, la population est divisée en deux catégories sociales. Les Lastings sont les dominants, ils représentent l’élite de la nation, ils ont accès à un sérum qui leur permet de vivre quatre cents ans. Les autres sont des Vulnérables, classe à laquelle appartiennent Sophìa et sa mère. Ils mènent une existence plus étriquée et plus courte, jusqu’à l'âge de cent ans.

Après les catastrophes climatiques, les épidémies, les guerres civiles qui ont secoué la planète, les gouvernants de l’Étoile (organisation du monde en cinq grands pays) sont parvenus à restaurer l’ordre. Une équipe de médecins de plusieurs nationalités a élaboré un Vaccin Universel. La paix et la sécurité sont revenues, la météo est invariable. "Nous sommes les enfants des Grandes Eaux, suivies d’un éternel printemps, parfois frais, souvent doux, toujours humide et monotone."

Lorsque le roman commence, il neige pour la première fois depuis des décennies. Sophìa et son amie Briss, qui fait partie des Lastings, ont pris le train à l’insu de leurs parents pour se rendre aux épreuves éliminatoires du concours de Slamb de l’Étoile, organisées à Munich. Cette compétition est "une passerelle, pour que de jeunes Vulnérables aient la chance de passer de l’autre côté". Chaque année, les deux vainqueurs des épreuves se voient offrir le précieux sérum. Ils rejoignent "le clan de ceux qui possèdent le plus grand des privilèges : le temps. Deux personnes chaque année sur des millions. Certes, ils en paient le prix. Ils doivent tout laisser derrière eux : leur famille, leurs parents, leurs amis. Mais il faut bien quelques sacrifices pour accéder à l’éternité, n’est-ce pas ?"

Lecture : 2105 Mémoire interdite d'Anouk FilippiniLecture : 2105 Mémoire interdite d'Anouk Filippini

Sophìa a été choisie par l’Étoile pour tenter sa chance au concours, encouragée par Briss. Tout les sépare, mais les deux jeunes filles sont les meilleures amies du monde. Sophìa, Vulnérable qui grandit parmi les Lastings car sa mère est employée par les parents de Briss, éprouve une étrange fascination pour l’année 2015. Mina, son arrière-arrière-grand-mère vivait alors à Paris. Elle avait quinze ans. "Moi, toute ma vie, j’ai rêvé de Paris, raconte Sophìa. Sauf que ce Paris n’existe plus. Le Paris que je voudrais connaître a disparu avec les Grandes Eaux." Il est d’ailleurs presque impossible d’en reconstituer le souvenir : les archives ont disparu ou sont accessibles uniquement à quelques Lastings haut placés. Pourtant, Sophìa sent bien qu’un lien particulier l’attache à cette période de l’histoire. Lequel ? Et pourquoi son état de santé se dégrade-t-il ? D’où viennent ses cauchemars, ses maux de tête ?

Il va falloir beaucoup de courage et de ténacité à la jeune fille pour comprendre ce qui lui arrive. Avec l’aide des Affranchis de l’Usine : Ulysse, Swann, Vandal, Aleteya, Viktor et les autres, un groupe de jeunes gens qui s’emploient à "Résister à ce système injuste où certains ont tout le temps que d’autres n’ont pas. Chercher à découvrir ce qu’on nous cache, voir derrière l’écran", elle se met en quête de réponses. Et le lecteur aura bien du mal à refermer les 457 pages du livre avant qu’elle les ait obtenues !

Lecture : 2105 Mémoire interdite d'Anouk FilippiniLecture : 2105 Mémoire interdite d'Anouk Filippini

Les romans dystopiques pour adolescents - celui-ci est conseillé à partir de douze ans - ont le vent en poupe ces temps-ci, et Anouk Filippini se livre à l’exercice avec brio. Ses qualités de scénariste (elle est collaboratrice littéraire pour France Télévisions depuis 2012) sont évidentes. Son histoire est bien construite, ses personnages sont attachants. Le parcours initiatique de Sophìa qui doit apprendre à se connaître, à composer avec ses peurs et les premiers émois amoureux, a tout pour captiver le jeune lecteur. L’autrice a en outre fourni un travail stylistique important pour nous faire entrer dans le cerveau de son héroïne, l'élément clé de l’aventure.

2105 Mémoire interdite (Ed. Auzou) donne enfin à réfléchir. Comment s’adapter au changement, faire face à des événements que l’on ne maîtrise pas ? Quelles leçons tirer du passé ? Quelle société réinventer quand les repères ont été balayés ? Quel prix donner à la vie humaine ? Comment transmettre le savoir ? Autant de questions qui entrent en résonance avec la période d’épidémie que nous traversons en ce printemps 2020. Un bon moyen d’occuper nos jeunes pendant le confinement !

"C’est pourquoi j’espère qu’un jour, dans plusieurs années ou même plusieurs centaines d’années, quelqu’un lira mon récit et y trouvera de l’aide, ou du réconfort. Ou, tout simplement, des informations. Nous apprenons du passé. C’est pour cela que l’Étoile a scellé les archives. Ils ont bien trop peur que nous ne devenions nous-même et que nous soyons libres."
Tag(s) : #Lectures

Partager cet article

Repost0